Traductions françaisesde les textes par ordre alphabétique
Merci à Myriam Fougère pour l’aide aux traductions.

Barrière du pont Argentine – Paraguay
Longueur de la barrière :
1,3 km / 0,8 mi
Longueur de la frontière :
1880 km / 1168 mi
Date de début : 2014
Date d’achèvement : 2015
Construit par : Argentine
Emplacement:
Au pont sur le fleuve Paraná qui relie Posadas, en Argentine, à Encarnación, au Paraguay. Le mur perturbe la circulation des piétons et des véhicules en rendant une traversée autrefois simple et rapide beaucoup plus longue et plus lente.
La description:
Mur de béton de 5 m / 16 pi de hauteur
Objectif et contexte :
Anti-migration. Bien que petit par rapport à d’autres au niveau international, ce mur soudainement érigé a suscité l’indignation des habitants des deux côtés de la frontière. Les deux villes sont étroitement liées économiquement et socialement. Les gens ont l’habitude de faire la navette tous les jours pour le travail, les visites familiales, les rendez-vous médicaux et les divertissements. La récente rhétorique anti-migrants et un virage politique vers la droite ont apparemment abouti à cette construction politiquement motivée.

Zone démilitarisée coréenne, barrière sud
Longueur de la barrière :
248 km/154 mi
Longueur de la frontière :
248 km/154 mi
Date de début : 1953
Construit par : Corée du Nord, Chine, ONU
Emplacement:
La barrière entre la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) et la République de Corée (Corée du Sud), connue sous le nom de zone démilitarisée (DMZ), est une zone fortifiée de terres et de barricades centrée sur la ligne de cessez-le-feu convenue dans le Armistice coréen de 1953. La barrière coupe est-ouest à travers le centre de la péninsule d’un côté à l’autre côté.
La description:
À partir de la ligne de cessez-le-feu, la DMZ s’étend sur 1 km / 0,6 mi chacune au nord et au sud. C’est l’une des frontières les plus militarisées au monde. Les côtés nord et sud sont bordés de hautes clôtures de barbelés et patrouillés par des milliers de soldats avec des chars et de l’artillerie sur place. Il y ont plus d’un million de mines terrestres. Une zone tampon clôturée supplémentaire s’étend au sud sur une distance de 5 à 20 km / 3 à 12 mi. Les parties de la DMZ où l’activité humaine est interdite sont devenues des habitats naturels riches et diversifiés couvrant les montagnes, les prairies et les marais. Dans les zones accessibles, le Nord comme le Sud présentent la DMZ comme une attraction touristique « familiale », proposant des visites du lieu de signature de l’Armistice, des boutiques de souvenirs et des jumelles pour apercevoir l’autre côté mystérieux.
Objectif et contexte :
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Corée a été divisée le long du 38e parallèle, ce qui a donné le nord occupé par l’URSS et le sud occupé par les États-Unis. L’invasion du Sud par le Nord en 1950 a déclenché la guerre de Corée dévastatrice. L’armistice de 1953 n’était pas un accord de paix. La DMZ a été établie et les Corées restent techniquement en guerre. Personne n’est autorisé à traverser la frontière et les familles sont définitivement séparées. Malgré un bref dégel en 2018 et des discussions récentes sur la fin de la guerre, les relations entre le Nord et le Sud restent tendues et volatiles.

Barrière frontalière Espagne – Union européenne à Ceuta
Longueur de la barrière : 8 km / 5 mi
Longueur de la frontière : 8 km / 5 mi
Date de début : 1993
Phases :
1ère clôture, 2,5 mètres/8,2 pieds construite par l’Espagne
1995 : 2ème clôture, parallèle, 3m/9.8ft
2005 : 3e clôture parallèle ajoutée, 6 m/20 pi
Construit par : Espagne, UE
Emplacement:
Ceuta et Melilla sont deux minuscules territoires espagnols distants d’environ 400 km / 250 mi, situés sur la côte méditerranéenne de l’Afrique, à la frontière du Maroc. Chacun de ces territoires est complètement entouré de barrières.
La description:
Deux clôtures parallèles, plus la clôture d’origine, avec fil de fer barbelé et ‘concertina’ razor wire. La clôture extérieure mesure 6 m / 20 pi de haut. La surveillance comprend des caméras vidéo, des microphones, des caméras infrarouges, des tours de guet, des patrouilles militaires, des patrouilles en hélicoptère. Ceuta et Melilla sont incluses dans le système espagnol intégré de surveillance extérieure (SIVE), qui gère une surveillance élaborée de haute technologie des frontières maritimes espagnoles.
Objectif et contexte :
Anti-migration. Les camps de réfugiés de fortune près de la frontière sont victimes de violents harcèlements et de raids de la part des forces de sécurité marocaines. Des groupes de migrants prennent périodiquement d’assaut les clôtures en grand nombre avec l’intention de submerger les patrouilles espagnoles, dans l’espoir qu’une ou deux personnes parviendront à entrer à Ceuta ou Melilla/l’Union européenne.

 

Barrière frontalière France – Angleterre à Calais
Longueur de la barrière : 1 km / 0,6 mi
Date de début : 2014, clôture
Phases :
2016, clôture remplacée par un mur
Construit par : le Royaume-Uni et la France
Emplacement:
Dans la ville portuaire de Calais, en France, la barrière suit la route à l’approche de l’entrée du tunnel sous la Manche menant au Royaume-Uni.
La description:
Mur de béton de 4 M /13 pi. Il suit les deux côtés de la route principale au nord de Calais, remplaçant une clôture de 2014. Le mur est construit le long d’un tronçon de route adjacent au camp de migrants de Calais. Il a été achevé 2 mois après la démolition du camp. Surveillance aérienne, caméras infrarouges, patrouilles.
Objectif et contexte :
Anti-migration. Construit pour empêcher les personnes de monter à bord des camions de transport traversant le tunnel sous la Manche vers le Royaume-Uni. Les passages frontaliers sont tentés en grimpant à l’intérieur des passages de roue et des suspensions de véhicules stationnés ou au ralenti dans l’espoir de traverser sans être détecté. Incapables d’accéder à la route, les gens risquent désormais le passage par l’eau, bien plus dangereux et potentiellement mortel.

 

Barrière frontalière Hongrie – Serbie
Longueur de la barrière :
175 km / 109 mi
Longueur de la frontière :
175 km / 109 mi
Date de début : 2015
Phases : 2017
Date de fin: 2017
Construit par : Hongrie
Emplacement:
la longueur de la frontière
La description:
Clôture de 4 M / 13 pi de haut avec fil barbelé. En 2017, une deuxième clôture électrifiée a été érigée parallèlement à la première, comprenant des caméras thermiques, des alarmes, des projecteurs et des haut-parleurs qui annoncent des avertissements en anglais, arabe et farsi. Une route de patrouille passe entre les deux.
Objectif et contexte :
Anti-migration. Les réfugiés ne sont pas les bienvenus dans la Hongrie de Victor Orbán. Il a rejeté le plan de quotas de l’UE pour la réinstallation des réfugiés en Europe. En novembre 2021, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé que les violents refoulements de réfugiés par la Hongrie à la frontière, à l’aide de gaz lacrymogènes et de canons à eau, enfreignaient le droit de l’UE. L’UE a également condamné la Hongrie pour détention arbitraire de réfugiés.

Barrière frontalière Inde – Bangladesh
Longueur de la barrière :
3140 km /1950 mi
Longueur de la frontière :
4097 km /2545 mi
Date de début : fin des années 1980
Phases : 2008, 2010 et mises à niveau et améliorations technologiques en cours
Construit par : l’Inde
Emplacement:
La barrière suit la frontière, connue sous le nom de Radcliffe Line, du nom de Sir Cyril Radcliffe, qui en 1947 a tracé la frontière séparant l’Inde britannique, bien qu’il n’ait jamais été dans le pays ni rencontré personne là-bas. La barrière suit par intermittence toute la frontière, qui encercle presque complètement le Bangladesh, divisant de nombreux villages et communautés.
La description:
Clôtures barbelées parallèles de 2,5 m / 8 pi de part et d’autre de doubles rouleaux de fil barbelé. Certaines sections sont électrifiées. Des murs de brique divisent certains villages. Des capteurs sonars sous-marins sont utilisés dans les zones delta. La surveillance comprend un système de projecteurs, un sonar souterrain et des patrouilles armées. Certaines zones ne sont pas clôturées mais sont fortement surveillées.
Objectif et contexte :
Amti-migration, Anti-contrebande de bétail et de drogue. La barrière a divisé les familles et les communautés. La plupart des migrants sont des Bangladais essayant de traverser pour des raisons économiques, familiales, sanitaires ou environnementales. C’est l’une des frontières les plus dangereuses au monde. Les gardes-frontières sont connus pour tirer mortellement sur des personnes en toute impunité, causant jusqu’à 6 décès par mois certaines années.